Jusqu’à 1.000 euros par mois exonérés d’impôt

 

Depuis l’été dernier, le nouveau statut “Plus” offre la possibilité d’avoir un complément de revenu en travaillant pour une association. Actuellement, ce complément est plafonné à 510,83 euros par mois et 6.130 euros par an (montants gagnés en 2018). À partir du 1er janvier le plafond mensuel passe à un peu plus de 1.000 euros pour deux types d’activités dans le travail associatif, sans toutefois que le plafond annuel ne change.
Il s’agit d’une part, des animateurs, responsables, moniteurs et coordinateurs qui donnent des initiations sportives et/ou dirigent des activités sportives et d’autre part, des entraîneurs sportifs, professeurs de sport, coaches sportifs, coordinateurs sportifs pour jeunes, arbitres sportifs, membres du jury, stewards, responsables du terrain et signaleurs aux compétitions sportives.
Sachez cependant que pour avoir droit à ce complément exonéré d’impôt, il faut soit travailler comme salarié à 4/5e temps au moins, soit être indépendant ou pensionné. Les salariés dont le temps partiel est inférieur à 4/5e temps, les étudiants, les hommes ou femmes au foyer, les veufs et veuves qui perçoivent une pension de survie n’y ont donc pas droit.